Monday, August 21, 2017

L’extraordinaire aventure d’Ernst Zündel

L’un de mes correspondants, Richard Devesa, me fait justement observer que, si un lecteur français désire avoir une vue, dans son ensemble et dans ses détails, de l’aventure révisionniste d’Ernst Zündel, il lui convient de lire un ouvrage de l’Américain Michael Hoffman intitulé en français Le Grand Procès de l’Holocauste ou L’Extraordinaire Aventure d’Ernst Zündel *. Il s’agit de la traduction de la 4e édition qui a eu pour titre The Great Holocaust Trial. The Landmark Battle for the Right to Doubt the West’s Most Sacred Relic (« Le grand procès de l’Holocauste. La bataille qui a fait date pour le droit de mettre en doute la relique la plus sacrée de l’Occident »). Sous son apparence non dénuée d’emphase, le titre correspond à la réalité telle qu’elle est notamment apparue d’abord en 1985, puis en 1988, lors des deux principaux procès intentés à Toronto à un révisionniste de tout premier plan, Ernst Zündel. Ainsi que j’ai eu l’occasion de l’écrire, ces deux procès, l’un de sept semaines et l’autre de plus de quatre mois, ont été un triomphe pour le révisionnisme et un désastre pour la partie adverse. En témoignent, à elles seules, ces transcriptions littérales des débats, telles que les exige le droit anglo-saxon, et qui sont si différentes des indigentes « notes d’audience » dont se contente le plus souvent la justice française, laquelle expédie volontiers en une demi-journée des procès où, avec un bel aplomb, elle se fait parfois juge de l’histoire.
A ceux qui voudraient trouver dans cet ouvrage un écrit d’Ernst Zündel lui-même, je conseille la lecture de l’Annexe III (p. 288-308). 
21 août 2017
__________________
La Sfinge, Rome, 2016, 336 pages, 20 euros (+ 5 euros de port), à commander aux Editions Akribeia (Jean Plantin), 45/3 route de Vourles, 69230 SAINT GENIS-LAVAL (plantin-akri@laposte.net). Dans l’index des noms de personnes il convient, sous mon propre nom, d’ajouter mention des pages 101, 304 et 318.